Accueil

Fabrice Magnée

sculpture

Du fer. Du bois.

Le fer issu des entrailles de la terre.

L’arbre dans son envolée vers la lumière.

Le fer travaillé, transformé, étiré par le feu.

L’arbre conjuguant les quatre éléments.

Le fer a été minerai au secret de l’obscurité.

Le bois s’est épanoui au rythme des lumières et des saisons.

 

Dans les œuvres de Fabrice, le fer a été clou, lien, fixation mais ses personnages sont en mouvement. Le bois a été charpente, linteau, chambranle mais il est libéré de ces tâches. Les matériaux qu’il assemble ont déjà leurs histoires, il faudra donc en inventer des nouvelles.

 

Les personnages, épurés, ont quelque chose de notre humanité : chemins de verticalité aux arêtes des poutres, foules confuses en des forêts métalliques, parfois échasses, interrogations, cohues en un élan de l’obscurité vers la clarté tout comme le fer et l’arbre, tout comme notre cheminement à chacune et chacun.

 

Joël Smets, conteur